Select languages from the upper right corner menu

Quelle est la thérapie ABA et comment l’aide

La base du programme développé par Ivar Lovaas est qu’une intervention comportementale permet de bâtir des comportements positifs et de supprimer ceux qui sont non désirés. Selon Lovaas, plus l’enfant est jeune, plus la possibilité d’apprentissage généralisé sera effective. Ce programme utilise des techniques d’interventions comportementales intensives sous l’angle temporel. Ainsi, l’enseignement (effectué en relation duelle) proposé aux enfants dès leur deuxième ou troisième année, dure 7 heures par jour (40 heures par semaine), pendant un minimum de 2 ans. Avant de s’engager dans ce programme, un essai de 3 mois est préconisé. Cet essai est borné par deux évaluations réalisées à l’aide de l’Early Learning Mesure (outil mis au point par Lovaas). ’intervention a, dans un premier temps, lieu à domicile avant de s’élargir progressivement à d’autres milieux (écoles, hôpitaux…). Tous les parents suivent un entraînement afin de faire partie intégrante de l’équipe thérapeutique. Ce programme suppose donc un investissementimportant des parents à qui l’on demande parfois d’arrêter leur activité professionnelle pour s’occuper activement de leur enfant (INSERM, 2002). Interventions éducatives, pédagogiques et thérapeutiques proposées dans l’autisme : une revue de la littérature 31/319.

Ce programme utilise les principes du conditionnement opérant (les comportements positifs sont renforcés alors que les comportements négatifs ou agressifs sont ignorés ou punis). Ainsi, bien que la punition physique ne trouve plus sa place dans l’approche comportementale contemporaine, dans certains cas une punition physique ou des réprimandes verbales a pu être utilisées pour diminuer les comportements inappropriés (Gresham et MacMillan, 1998). La principale technique utilisée est l’apprentissage par essais distincts (DTT : Discrete Trial Training), qui consiste à présenter un stimulus en séquences répétées (Doehring, 2001), puis à observer la réponse de l’enfant et à donner une conséquence (renforcement). Progressivement,l’équipe thérapeutique complexifie les tâches.

Le programme a pour objet de permettre à l’enfant de mettre en place progressivement des compétences liées à l’autonomie, au langage réceptif, à l’imitation verbale et non-verbale et d’établir les bases pour le jeu. Un aspect essentiel de ce programme est l’enseignement à l’enfant des compétences d’imitation. Une fois enseignée, l’imitation est utilisée comme un outil d’apprentissage. La seconde partie du programme commence quand l’enfant a acquis ce type de compétences basiques. On lui enseigne alors, dans un premier temps à domicile et dans un second temps dans un cadre scolaire, d'autres bases telles que la socialisation.

Ce programme est utilisé dans tous les Etats-Unis, sur la base des conclusions de Lovaas (1987) sur son efficacité donnant lieu à une « rémission » d’un grand nombre d’enfants. Le coût de ce programme est d’environ 30 000 dollars par an et par enfant en zone rurale et 60 000 dollars en zone urbaine (Mulick, 1999). Les places étant limitées, les centres de programme Lovaas ne peuvent pas répondre à la demande de tous les parents.

Orice SHARE pe care îl daţi la această pagină sau articol îmi este de foarte mare ajutor şi totodată ajută ca problema autismului să fie cunoscută de câţi mai mulţi oameni.
Luptăm împreună împotriva autismului!
SHARE vă rog!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.